Camara va de l'avant

À seulement 20 ans, Mamadou Camara, qui préfère jouer comme avant-centre, compte bien poursuivre sa progression avec le FC Saint-Louis Neuweg.

 

Il aurait pu offrir un premier succès à sa nouvelle équipe dans cette phase de préparation. On joue samedi soir les instants du temps additionnel entre le FC Saint-Louis Neuweg et l'ASC Saint-Apollinaire lorsque Brian Sartori, de son côté droit, alerte Mamadou Camara. Le nouvel attaquant frontalier n’hésite pas sur ce ballon adressé légèrement dans son dos. Il tente le retourné acrobatique qui passe légèrement à côté des buts bourguignons. Frustré, il brasse l’air pour n’avoir pas réussi à inscrire son premier but pour ses nouvelles couleurs.

À 20 ans, le nouvel attaquant frontalier est ambitieux, avide de marquer les esprits et de s’imposer dans le championnat de National 2. Arrivé il y a seulement deux ans en provenance de Dakar, il est passé par les U19 du Racing Strasbourg et par Biesheim, où il a effectué un essai, par La Gantoise en Belgique, avant de prendre son envol la saison passée sous le maillot de Gravelines. Là, en Division d’Honneur, il fait feu de tout bois puisqu’il inscrit 17 buts en 23 rencontres.

Afin de poursuivre sa progression dans la hiérarchie, le Sénégalais, qui a côtoyé au pays le haut niveau sous le maillot de l’AFA Dakar, a posé ses valises cet été à Saint-Louis. « J’ai un bon agent qui a cherché un bon club pour moi , sourit-il. Saint-Louis a vu quelques vidéos de mes actions et nous nous sommes entendus. » Pour l’heure, en pleine préparation physique, il est d’abord question de prendre le pouls de sa nouvelle formation. « Je tente de m’adapter le plus rapidement possible , souligne-t-il. Les joueurs sont vraiment sympas, il y a un bon groupe ici. Sur le terrain, c’est encore difficile, mais c’est plutôt normal, parce qu’il y a beaucoup de nouveaux joueurs. On ne se connaît pas encore trop, donc c’est compliqué de nous trouver dans le jeu. Mais ça va le faire pour le début de la saison, j’en suis convaincu ».

Même s’il ne connaît pas encore le National 2, Mamadou Camara espère que son équipe parviendra à faire aussi bien que ces deux dernières années. « Sincèrement, il y a des bons joueurs ici , rassure-t-il. Tout début est difficile. L’objectif sera de terminer dans la première moitié de tableau, dans les huit premiers. C’est le minimum à attendre de notre part ».

Samedi, Mamadou Camara a été aligné au cours de la seconde période, derrière l’attaquant de pointe, d’abord Enzo Célestine, puis Nigel Solvet. « Je suis assez polyvalent sur la ligne d’attaque , indique le Sénégalais, puisque je peux tout aussi bien évoluer dans l’axe que les côtés. Mais ma préférence va clairement vers le numéro 9, le poste d’avant-centre. C’est là que je me sens le plus à l’aise. Je suis un joueur qui aime prendre la profondeur, qui joue surtout avec mes qualités de vitesse et de puissance ». Il lui reste deux matches amicaux, mercredi à Bartenheim face à Biesheim, puis samedi à Gérardmer face à Lunéville, pour marquer des points dans l’esprit de son entraîneur.


Source : L'Alsace.