Rychen : "Garder les pieds sur terre"

Après deux succès lors des deux premières journées de National 2, face à la réserve du PSG (1-0) et sur la pelouse du relégué de National 1 Belfort (1-2) samedi, le FC Saint-Louis Neuweg est 4e. Mais pour l’entraîneur Vincent Rychen, « pas question de s’enflammer. »

Glaner six points sur six possibles face à des équipes telles que la réserve du Paris SG et le relégué Belfort, on imagine qu’il y a deux semaines vous auriez signé des deux mains …

Vincent Rychen : Il était important de bien débuter notre saison et ce qui est pris n’est plus à prendre, alors oui nous aurions signé pour entamer notre saison de si belle manière au niveau comptable. Nous avons joué deux belles équipes, nous avons su prendre les points, mais tout n’a pas été parfait. Samedi, nous avons eu du mal à entrer dans la partie et avons subi les offensives de Belfort lors de la première demi-heure. Nous avons ensuite fait preuve de réussite pour marquer deux buts avant la mi-temps. En seconde période, même si nous prenons un but, nous avons bien défendu. Mais nous aurions pu et même dû nous mettre à l’abri en marquant un troisième ou un quatrième but. C’est pour cela que nous sommes tous très heureux d’attaquer la saison comme cela, mais il reste du travail et des domaines dans lesquels nous devons progresser.

Dans son histoire au quatrième échelon national, jamais le FC Saint-Louis Neuweg n’avait débuté une saison par deux victoires et jamais il ne s’était trouvé aussi haut au classement (4e ). De quoi revoir vos ambitions à la hausse ?

V.R. : Pour l’instant, le classement est anecdotique. C’est sûr que ça fait plaisir de voir le club à cette place, mais c’est seulement après huit ou dix journées que le classement donnera les grandes lignes de ce qui va suivre. L’objectif pour nous reste de pérenniser le club au quatrième échelon national et donc de décrocher rapidement le maintien. Pour cela, bien débuter est important et, d’un point de vue comptable, c’est bien car nous avons déjà six points d’avance sur certains adversaires. Mais il n’est pas question de s’enflammer parce que nous venons d’enchaîner deux victoires.

Ça n’était d’ailleurs plus arrivé au FC Saint-Louis Neuweg depuis décembre dernier, tout comme votre dernier succès à domicile remontait à novembre dernier, avant votre victoire face au Paris SG (2) …

V.R. : Le passé, c’est le passé. Même si c’est bien de mettre fin à une mauvaise série et montrer que l’on sait enchaîner deux succès, nous ne regardons plus l’exercice précédent et sommes focalisés sur cette nouvelle saison et notre nouveau groupe. Le foot est fait de spirales positives et négatives.

Au vu de vos prochains adversaires, deux équipes qui ont perdu leurs deux premiers matches (Raon-l’Étape et Yzeure), puis un promu (Schiltigheim), la spirale positive a de fortes chances de se poursuivre …

V.R. : Nous ne pouvons pas aborder nos prochaines rencontres en nous appuyant uniquement sur deux victoires. En National 2, rien n’est jamais écrit. Et au contraire il faut se méfier de cette équipe de Raon-l’Étape, qui vient de prendre une sévère déculottée (Ndlr : défaite 6-1 sur sa pelouse face au promu Saint-Priest), plutôt que de la prendre de haut. Ils vont venir avec les crocs chez nous, ce qui promet un match âpre et disputé. Une saison est un marathon et rien ne sert de partir en sprintant pour finir à bout de souffle. À nous de garder les pieds sur terre en continuant à travailler sérieusement pour poursuivre ce bon début de saison.

 

Source : L'Alsace