Une intégration expresse

Arrivé cet été au FC Saint-Louis Neuweg, Jérôme Idir réalise un début de saison convaincant. À l’image de son équipe, le nouveau gardien de but Ludovicien ambitionne de prolonger l’état de grâce, ce soir (18 h 30), lors d’un déplacement piégeux à Yzeure.

C’était un des chantiers principaux du mercato estival au FC Saint-Louis Neuweg. Élu meilleur gardien du championnat en CFA au cours des deux dernières saisons, Siegfried Aissi-Kédé s’en est allé sous le soleil provençal de Marseille pour goûter aux joies du National avec le club de Consolat, laissant un grand vide au sein du onze frontalier. Mais, trois semaines seulement après l’ouverture de la saison, Jérôme Idir est en train de réussir l’exploit de faire oublier son prédécesseur.

Le longiligne portier (1m93) n’a pas mis longtemps à s’imposer dans les cages Ludoviciennes. Trois matches, trois victoires, et trois performances remarquées : « Pour moi, c’est un assez bon début de saison » , reconnaît le dernier rempart Alsacien. « Un seul but encaissé en trois journées, ce sont des chiffres qui parlent. » Particulièrement en vue face à Raon-l’Étape, Idir a effectué deux parades de grande classe, laissant entrevoir un aperçu de ses compétences. « Mon point fort reste le jeu aérien, je suis assez grand et il est logique que je me montre décisif dans les airs. À côté de cela, j’ai de bons réflexes et je suis efficace sur ma ligne de but. »

Une large palette que n’a pas manqué de remarquer Sébastien Cuvier, le directeur sportif du club Ludovicien, à l’origine de la venue de Jérôme Idir à Saint-Louis. De Sète, où il a été formé, à Dieppe, en passant par Agde, Istres et Béziers, le portier Ludovicien possède à seulement 24 ans une solide expérience du CFA, et a même joué une dizaine de matches en National. « Je sortais d’une saison mitigée à Dieppe, avec une descente en CFA 2. J’ai été contacté par M. Cuvier et j’ai vraiment adhéré au projet qu’il m’a présenté. »

Depuis son arrivée il y a deux mois, Idir se sent bien en Alsace. « Il faut dire que la météo est agréable jusqu’à présent » , plaisante celui qui est né dans le Sud et qui y a vécu jusqu’à son passage en Normandie l’année dernière. « Il y a une très bonne ambiance dans le groupe, on sent que les anciens veulent intégrer les nouveaux, ils n’hésitent pas à organiser des rassemblements pour souder le groupe. »

Cette bonne humeur communicative se traduit sur le terrain, où Saint-Louis se montre intraitable jusqu’à présent. Impressionnant d’assurance, Idir semble déjà à l’aise avec ses responsabilités au sein de la défense. « C’est le rôle du gardien de communiquer avec toute l’équipe. Je suis face au jeu, c’est plus facile pour moi d’apporter ma vision. Et puis, tout le monde tire dans le même sens et se met au service du collectif. »

Ce soir, les Ludoviciens devront compter sur les qualités de leur gardien pour annihiler les velléités offensives d’une équipe d’Yzeure qui n’a déjà plus de questions à se poser. Avec trois défaites au compteur, les Auvergnats ferment la marche au classement.

« Nous restons dans notre optique du maintien, on affronte un concurrent direct avec l’objectif de mettre le plus de points possibles entre eux et nous. Il faut faire attention, mon vécu en CFA me permet d’affirmer qu’à ce niveau, toutes les équipes se valent plus ou moins » , annonce Jérôme Idir, motivé à l’idée de marquer son passage à Saint-Louis de son empreinte. « Je sais qu’il y a eu Siegfried ici, j’espère qu’il y aura aussi de la reconnaissance pour Jérôme Idir. »

 

Source : L'Alsace.