Bidouzo sonne la révolte

Fantomatique sept jours plus tôt face à Villefranche (0-1), le FC Saint-Louis Neuweg a réagi de la meilleure des façons, samedi soir, en terrassant Épinal grâce à un doublé d’Axel Bidouzo (2-1). Ce succès, mérité et rassurant, permet aux Ludoviciens d’aborder la suite de leur saison sereinement.

Beaucoup d’observateurs doivent se demander comment les hommes de Vincent Rychen ont pu proposer deux visages si différents à quelques jours d’intervalle seulement. Une semaine après le néant, Saint-Louis a retrouvé samedi la lumière grâce à une prestation de haut vol, face à un adversaire pourtant présenté comme l’un des grands favoris à l’accession en National.

« C’est la réponse de tout un groupe » , se félicitait l’entraîneur Vincent Rychen, tellement euphorique que la table du vestiaire n’a pas résisté à ses effusions de joie. « On a travaillé toute la semaine, on était concentré et on avait à cœur de mieux faire. Ce soir (samedi) , les garçons ont été généreux et je suis vraiment fier de l’état d’esprit affiché. Notre plan a fonctionné parfaitement. »

Rapidement devant au tableau d’affichage, Saint-Louis est parvenu à éteindre les velléités offensives Spinaliennes grâce à une énorme débauche d’énergie collective. « C’est le scénario idéal, on récolte les fruits de notre travail , poursuit Vincent Rychen. Défensivement, on peut dire que c’est un match référence. On a beaucoup subi, et défendu notre avantage bec et ongles à force d’abnégation, de persévérance et de courage. »

Un homme symbolise à merveille la belle soirée Ludovicienne. Auteur d’un doublé, le premier de sa carrière en National 2, Axel Bidouzo a grandement contribué à la cinquième victoire des Frontaliers cette saison. « Il y a eu certains manques face à Villefranche, notamment au niveau de l’envie et de l’agressivité » , relatait le héros du match à la sortie du vestiaire. «  Il y a de la franchise dans ce groupe, on a mis les choses au clair cette semaine. C’est bien d’avoir pu corriger cela, grâce notamment à une grosse entame. »

L’ancien de Jura Sud a décomplexé son équipe en reprenant rageusement un centre de Sartori dès la 11e minute, avant de mettre les siens définitivement à l’abri dans le dernier quart d’heure d’une frappe limpide des 20m. « Le premier but est opportuniste, le ballon passe au travers de deux défenseurs et j’ai su saisir ma chance. Sur le second, je prends le ballon du coup de pied, et un peu de l’extérieur, et il part bien. Je suis content d’avoir pu inscrire ces deux buts, même si individuellement, ce n’est pas une fin en soi. Il faut toujours se remettre en question. »

L’intéressé parle en connaissance de cause. Débarqué en Alsace à l’été 2015, Axel Bidouzo est en train de faire son trou dans le onze titulaire après deux saisons en clair-obscur. Accélérateur du jeu, flamboyant par intermittence, il a souvent péché dans la finition, n’inscrivant qu’un seul but au cours des deux saisons écoulées. Avec déjà trois réalisations à son compteur cette saison, le feu follet de 24 ans est en train de monter en puissance. « Je suis très content pour lui, c’est quelqu’un de très à l’écoute » , raconte son coach. « J’espère que ce genre de performance va lui permettre de prendre conscience de ses possibilités, car il a un gros potentiel et il va continuer à progresser. »

Clin d’œil du destin, Bidouzo a cassé la baraque face à une équipe d’Epinal qu’il avait failli rejoindre cet été, après un essai finalement non-concluant dans les Vosges. « Il n’y a pas de hasard si j’inscris un doublé ce soir. Mais le sentiment de revanche, je l’avais surtout par rapport à moi-même après le match de Villefranche. »

 

Source : L'Alsace.