R1 : Première à domicile

Les réservistes Ludoviciens ont obtenu hier face à Schirrhein leur première victoire de la saison à domicile (2-1) et en profitent pour sortir de la zone rouge pour la première fois depuis de longs mois.

D’entrée de jeu, les deux équipes mettent du rythme. Saint-Louis se crée la première occasion sur une action menée rapidement sur le flanc droit par Solvet qui voit sa frappe déviée sur la barre par un défenseur (10e ). Au fil des minutes, le jeu se cantonne dans le secteur défensif. Saint-Louis est entreprenant et se procure une nouvelle occasion par Lecheheb qui part seul et se présente devant le gardien, mais il est maladroit dans le dernier geste avec sa frappe piquée qui file au-dessus (25e ). Après cette alerte, Schirrhein réagit sur un coup franc mais le ballon qui prend le chemin des buts est dévié in extremis par Douh et le ballon file juste à côté de la cage (30e ). Saint-Louis est poussif et récupère un ballon dans l’entre-jeu par Yebra dont la passe en profondeur parvient à Elia qui ouvre le score d’un tir croisé (36e ). Quatre minutes plus tard, les locaux doublent la mise avec une action initiée par Elia qui ouvre sur Lecheheb, celui-ci profite alors de la sortie ratée de Cannet pour glisser le cuir au fond. Juste avant la pause, Schirrhein se montre plus pressant mais Fioux est décisif avec deux arrêts devant les attaquants locaux (44e ).

Au retour des vestiaires, les débats sont équilibrés. Schirrhein n’abdique pas et met beaucoup de volonté pour revenir à la marque mais ne parvient pas à faire sauter le verrou de la défense locale bien organisée autour de Tekwa. Sur un contre, Yebra s’infiltre et manque son dribble devant Cannet (55e ). Au fil de la seconde période, Schirrhein domine les débats, laissant Saint-Louis procéder sur contres. Fioux, auteur d’une belle partie, repousse une tentative de Joly (58e ). Lors de l’ultime minute, le pressing de Schirrhein est payant et Reppert sauve l’honneur pour les siens (90e ). Dans le temps additionnel les visiteurs poussent mais Saint-Louis parvient à préserver son court matelas.

 

Source : L'Alsace.