Saint-Louis commence mal

Le FC Saint-Louis Neuweg a débuté le cycle retour de CFA par une défaite (3-1) hier soir à Annecy, un revers qui s’est rapidement dessiné, puisque les Alsaciens ont encaissé deux buts dès le premier quart d’heure. Ils ont une nouvelle fois donné le bâton pour se faire battre.

Par manque de réalisme dans le dernier geste ou en redonnant trop souvent le ballon à leurs adversaires, les Ludoviciens ne pouvaient que constater les dégâts au coup de sifflet final en concédant la défaite à Annecy, un adversaire direct pour le maintien. Une réaction s’impose rapidement après ce troisième match de rang sans succès.

Les deux équipes entamaient la rencontre prudemment. Au 4-3-3 Annécien, Saint-Louis répliquait par un 4-4-1-1 avec Ekwe-Ebele à la relance. Mais rapidement, dès le premier coup de pied arrêté de Barbosa, Akrour inquiétait le gardien Aissi-Kédé, qui relâchait le ballon, ce dont profitait N’Doye pour ouvrir le compteur Annécien (1-0, 8e ).

Ce coup du sort réveillait les Alsaciens et sur un corner de Koriche, très en vue, la tête de Mbaiam obligeait Perracino à dégager sur sa ligne. Mais sur un coup franc rapidement donné, Jabob s’en allait battre le gardien Ludovicien pour creuser l’écart en faveur d’Annecy (2-0, 13e ).

Les hommes de Rychen tentaient de reprendre leurs esprits face à des Haut-Savoyards qui, bizarrement, semblaient perdre le fil du match. Mis sur le reculoir, Ribeiro et ses coéquipiers géraient toutefois leur avantage jusqu’à la pause.

Kalenga et ses partenaires attaquaient la seconde période comme ils avaient terminé la première, en monopolisant le ballon, mais Bidouzo ne cadrait pas sa tentative (52e ). Jouant trop latéralement, les Alsaciens avaient du mal à véritablement inquiéter leurs adversaires. Les Annéciens, quant à eux, tablaient sur un jeu plus vertical et direct. Une fois de plus, la force de percussion de N’Doye faisait la différence pour battre le gardien visiteur (3-0, 62e ).

Du côté Haut-Rhinois, il manquait toujours un petit quelque chose dans la finition pour se montrer vraiment convaincant et décisif. Logiquement, sur la physionomie globale de la rencontre, les Ludoviciens sauvaient toutefois l’honneur sur un corner tiré par Bidouzo, repris de la tête par un joueur local qui marquait dans son propre but (3-1, 75e ). Face à une équipe Haut-Savoyarde qui ne lâchait rien jusqu’au coup de sifflet final, Saint-Louis devait s’avouer vaincu et se tourner vers l’avenir pour espérer se montrer plus efficace. Sinon la fin de championnat risque de tourner au chemin de croix.


Source : L'Alsace.