Un maintien à valider

Quasiment assuré de disputer une troisième saison en CFA, le FC Saint-Louis Neuweg reste pourtant sur deux défaites et peine à valider mathématiquement son maintien. Il se déplace à Montceau ce soir (18 h) avec l’objectif de se libérer de ce poids.

Samedi dernier en son stade de la Frontière face à Moulins-Yzeure, le FC Saint-Louis Neuweg a été pour la première fois de la saison en position d’assurer mathématiquement son deuxième maintien consécutif en CFA. Ce maintien officiel dépendait des résultats des deux relégables, l’AJ Auxerre (2) et le FC Mulhouse. Ce dernier ayant gagné à Villefranche (0-1), les Ludoviciens, qui se sont inclinés sur le même score, n’ont pas pu atteindre leur objectif devant leur public.

Ce soir, à cinq tours de la fin - quatre pour eux, puisqu’ils seront exempts lors de la dernière journée -, ils ont l’occasion de concrétiser leur maintien à l’extérieur, sur la pelouse de Montceau (voir ci-dessous) et ainsi aborder sereinement leurs dernières rencontres.

« Le groupe n’est pas tendu et même plutôt serein » , confie Karim Koriche, qui retrouvera un stade des Alouettes, à Montceau, qu’il connaît bien pour avoir évolué la saison dernière sous les couleurs Bourguignonnes. « Pour moi c'est un match comme un autre où il faut prendre trois points. J'aurais aimé que ça se passe mieux là-bas, mais ça me fera quand même plaisir de revoir quelques anciens collègues avec qui j'ai jouéOn sait que si on fait le boulot, on a assez de marge pour se maintenir. Mais, on se déplace avec un état d’esprit conquérant pour aller assurer ce maintien et aborder plus sereinement encore la fin de championnat. On veut se maintenir dès ce week-end et pouvoir passer à autre chose. »

Libérés du poids de leur objectif principal, les Ludoviciens pourraient alors regarder vers le haut et tenter de faire mieux encore que leur huitième place du dernier exercice. Pour l’instant, cette huitième place n’est qu’à trois points, la septième à cinq unités. « Faire mieux que la saison dernière, c’est clairement un objectif, avoue le petit milieu offensif. Cela permettrait de prouver que l’on n’est pas à notre place actuellement. »

Pour cela, Karim Koriche et ses coéquipiers, en réel manque de réalisme après deux défaites de rang, se doivent de faire trembler les filets. « Malgré les résultats, on sort de deux bons matches dans le contenu. Pour moi, on a vraiment bien joué, proposé de belles choses qui auraient dû nous permettre de marquer plusieurs buts. Mais maintenant, au-delà de bien jouer, il faut vraiment marquer, marquer et marquer encore » , martèle celui qui n’a fait trembler les filets qu’une seule fois cette saison, à Andrézieux. « C’est insuffisant, d’un point de vue personnel, mais aussi collectif. On doit se montrer plus décisifs. »

En panne offensive, le FC Saint-Louis Neuweg doit donc profiter du hasard du calendrier qui lui offre, au meilleur moment, un déplacement sur la pelouse de la plus mauvaise défense à domicile (23 buts encaissés en douze rencontres) pour espérer assurer officiellement son maintien, se relancer et regarder vers le haut du classement.

À l’inverse du FC Mulhouse, qui peut être définitivement condamné à la relégation en fin de journée, le FC Saint-Louis Neuweg pourrait assurer son maintien en CFA dès ce soir si :

• Il s’impose à Montceau et que Mulhouse ne gagne pas face à Grenoble (nul ou défaite).

• Il fait nul à Montceau, qu’Auxerre (2) ne gagne pas face à Lyon (2) (nul ou défaite) et que Mulhouse s’incline face à Grenoble.