Triste dernière à Saint-Louis

Officiellement maintenu depuis son déplacement à Montceau (1-3) il y a une semaine, le FC Saint-Louis Neuweg aurait pu faire la fête avec son public en renouant avec un succès à domicile qui le fuit depuis le 26 novembre. Mais les Ludoviciens se sont inclinés 2-1, hier, face à Andrézieux.

Le public Ludovicien attendra la saison prochaine pour voir son équipe s’imposer au stade de la Frontière en CFA. Hier, pour son dernier match à domicile de la saison, Aissi-Kédé est mis à contribution dès la 4e par les Andréziens, tout près d’ouvrir le score sur corner. Chevalier profite d’un deuxième ballon aux 16 mètres pour frapper sur le poteau. À peine trois minutes plus tard, Spano, seul aux six mètres, croise trop sa reprise. Les Ludoviciens ne sont pas rentrés dans le match et peuvent s’estimer heureux de ne pas être punis. Ils sortent la tête de l’eau au quart d’heure de jeu lorsque Créquit oblige, par deux fois, Markut à se coucher pour capter les deux tentatives (13e et 15e ).

Cette réaction n’est pas suffisante pour refroidir les intentions Rhônalpines. Les coéquipiers du capitaine Maxence Chapuis repartent de l’avant et trouvent la faille sur un superbe exploit personnel. Bennekrouf tente sa chance de 30 mètres et envoie une frappe à la fois puissante et placée au fond des filets (0-1, 22e ). Si les Ludoviciens tentent de réagir, ces derniers n’inquiètent pas Markut avant les dix dernières minutes de la première période. À l’entrée de la surface, Kalenga décale Holtz côté droit. À l’angle de la surface de réparation, le petit ailier place parfaitement le ballon au ras du poteau opposé et égalise (1-1, 35e ).

Les deux équipes jouant libérées de la pression du maintien, les débats sont ouverts et on passe d’un camp à l’autre. Peu avant la pause, Bennekrouf est tout près de tromper à nouveau Aissi-Kédé. Mais cette fois, c’est le gardien qui a le dernier mot en déviant de belle manière la frappe en force de l’attaquant (41e ).

Les deux équipes reprennent la seconde période timidement. Ce match sans enjeu, entre deux équipes assurées de rester en CFA, a désormais des allures de match amical de présaison. Il faut attendre la 59e pour se mettre une occasion sous la dent. Elle est l’œuvre de l’avant-centre visiteur Spano, qui reprend de volée au cœur de la surface de réparation d’Aissi-Kédé qui signe une belle parade. Il ne se passe plus grand-chose ensuite. Ce n’est qu’à dix minutes du terme que les visiteurs apportent un peu de folie à une seconde période bien terne. Bennekrouf signe un doublé d’une nouvelle frappe puissante (1-2, 80e ).

Comme en première mi-temps, ce but réveille les Ludoviciens. Créquit, de 20 mètres, oblige Markut à intervenir en deux temps sur une belle demi-volée (82e ). Dartevelle botte ensuite un coup franc quelques centimètres au-dessus d’un gardien visiteur qui était battu (85e ).

Les Ludoviciens jettent leurs dernières forces dans la bataille, à l’image du gardien Aissi-Kédé qui monte sur les corners. Ce dernier quitte ensuite ses partenaires avant la fin de partie puisqu’il est exclu pour une faute en position de dernier défenseur (90e +3). Le coup franc accordé à Andrézieux ne donne rien, mais il suffit au bonheur des visiteurs puisqu’ils s’imposent au stade de la Frontière, ce que le FC Saint-Louis Neuweg n’a donc pas réussi à faire sur la phase retour. Les Ludoviciens évolueront à l’extérieur lors de leurs deux dernières sorties, face à Lyon (2) et Mulhouse.


Source : L'Alsace.

Les photos de la rencontre